• Coucou! Je vous avez dit que je reviendrai soit lundi soit mercredi! Eh bien voilà, j'ai eu le temps de finir mon article pour aujourd'hui et d'ailleurs je remercie une de mes visiteuse qui m'as donnée cette idée d'article( tu te reconnais j'imagine? Alors merci à toi!). Cet article va parler de ...Gabrielle Chanel dites Coco. Et ce que m'avait fait remarquer cette visiteuse c'était que tout le monde ne savait pas que Coco Chanel s'appelait en vérité Gabrielle Chanel. Donc voilà un petit article consacré à Coco Chanel, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires! 

     

    Elle est née le 19 août 1883, aux hospices de Saumur, ville célèbre pour son école de cavalerie. Enfant de l'amour, elle
    est la deuxième fille d'Albert Chanel, camelot («négociant»), et de Mlle Jeanne Devolle, couturière, Gabrielle Chanel
    (dites Coco)naîtra donc pauvre.Au fil de sa vie elle ne cesse de masquer ses origines. Au décès de sa mère, elle est abandonnée par son père.A peine âgée de 15 ans, Gabrielle, en compagnie de Julia, sa sœur, est confiée aux religieuses du monastère d'Obazine, un orphelinat à quelques kilomètres de Brive. A 18 ans, Gabrielle est confiée aux dames chanoinesses de Moulins, qui lui apprennent le pointilleux métier de  couseuse. Elle se lance dans la confections de chapeaux dès 1907.Forte de son succès, elle imagine des collections en libérant le corps des femmes:elle simplifie les tenues, adopte les codes des vêtements masculins et raccourcit les jupes. 
    En 1926, elle crée une petite robe noire qui sera son plus grand succès. On lui doit aussi le tailleur en tweed, devenu un 
    grand classique.Faisant toujours preuve de simplicité et d'élégance dans ses créations, elle parvient à envahir la mode des années 1920 et accroît sans cesse sa popularité. Pour la création de son premier parfum "CHANEL N°5", en 1921, Ernest Beaux, créateur de parfum à la cours des tsars de Russie, présenta à Coco Chanel deux séries d'échantillons numérotés de 1 à 5 et de 20 à 24. Elle choisit l'échantillon n° 5. A la question "quel nom allez-vous lui donner ?", elle dépondit : "je lance ma collection le 5 mai, cinquième mois de l'année, laissons lui le numéro qu'il porte et ce numéro 5 lui portera chance". Coco Chanel dessina l’original du flacon, un flacon tout simple. Elle affirmait que ce qui était à l'intérieur était beaucoup plus important que le flacon lui-même. A son retour d'un long voyage en Italie avec Misia
    et sa bande, elle s'installe au Ritz - des années plus tard, elle y retrouvera ses habitudes de femme blessée. Et elle
    reprend sa «vie de dictateur»: succès et solitude sont son lot quotidien. Coco ne pleure plus. Elle se perd dans le 
    travail. Et elle invente. Le costume de sport,les faux bijoux qu'elle fait dessiner par François Hugo, le sac en 
    bandoulière parce qu'elle se lasse d'égarer le sien, et les sandales à semelle de liège qu'elle s'est fabriquées pour 
    marcher sur le sable brûlant de la plage du Lido, à Venise. D'un coup de ses ciseaux fétiches, qu'elle porte toujours 
    autour du cou retenus par un bolduc blanc, elle démode les couturiers, «tue l'excentricité» et donne aux femmes l'allure
    de leur liberté.
    S'acharnant tout au long de sa vie à forger sa légende pour «masquer ses origines» , Gabrielle Chanel préfère ancrer son
    histoire sur les bords langoureux de la Loire, là où elle est née. Parti à jamais tenter sa
     chance en Amérique, pour tout héritage Albert lui laisse un nom, mademoiselle Chanel, et le statut d'orpheline. Ce mot qu'elle ne pourra jamais entendre
    sans être «glacée d'effroi». Elle meurt en 1971 à l'âge de 87 ans(elle est morte avant le 19 août ). On la surnommera "Coco" pour avoir interprété une chanson qui parlait d'un chien perdu appelé "Coco". En effet, Mademoiselle Chanel, pendant quelque temps, fut très attirée par la scène.
      
    Voilà, j'ai pris du temps à faire mes recherches mais vous savez que pour vous je serai prête à tout !! J'espère que cet article vous aura aidé. A Mercredi( enfin normalement...)
     
    Soyez fashion comme personne!

    2 commentaires
  • Coucou les filles aujourd'hui je vous poste mon premier "vrai" article depuis des mois. Je vous avoue cette article est un peu particulier puisqu'il va vous parler de la mode de Chine. Et là, vous devez sûrement vous dire:" Mais cette fille est folle, je n'ai pas besoin de connaître la Chine et encore moins sa mode. En + qu'est-ce qu'elle en sait elle de la mode de Chine?". Eh bien, non les filles, je ne suis pas folle et je me suis documentée sur la Chine pendant toute mon absence d'ordinateur grâce à des livres ou des articles dans les magazines. Alors je vais, certes vous parler de leur mode, mais aussi des choses que j'apprécie et que, en mode tout le monde apprécie, et ce que moi perso je n'apprécie pas car je trouve que c'est moche ou des choses dans ce genre là. Bon, assez de Blablas, si vous pensez que je ne suis pas folles continuez et si vous pensez que je suis folles...eh ben... Continuez quand même!XD

    Présentation de tout ce que l'on aime:

    Le kimono:

    Le kimono est un vêtement traditionnel qui continue à être porté par les Japonais pour les grandes occasions comme les mariages ou certaines fêtes traditionnelles comme Seijin Shiki( si vous n'arrivez pas à le prononcer ne vous affolez pas c'est tout à fait normal! =D), fête du jour de la majorité d'une jeune fille à l'âge de 20 ans.

     

    Le yukata:

    Le yukata est un léger kimono d'été, porté comme un vêtement de nuit ou sortie de bain. Les manches du yukata dépendent du statue de la femme qui le porte:

    -manches courtes( 50 cm environ): femmes mariés.

    -manches longues(120 cm au maximum): jeunes filles.

     

    Le obi:

    C'est une large ceinture qui peut faire jusqu'à 4 m de long! Il s'attache dans le dos et sert à maintenir le kimno fermé. A l'origine, il était destiné à cacher les hanches et la poitrine des jeunes filles. Il existe plus de 300 manières de nouer un obi.

     

    Le uri:

    Au Japon, la nuque d'une femme est considérée comme la plus belle partie de son corps. Le uri est un "faux" col qui se fixe au dos du kimono et découvre plus ou moins la nuque pour la mettre en valeur. Les geishas( encore un nom incompréhensible) portent des kimonos très décolettés dans le dos.

     

    Les zori:

    Pas de kimono sans zori! Ces sandales plates en paille, grossièrement tressées, recouvertes de tissu ou de cuir sont faciles à mettre puisqu'elles s'enfilent comme des tongs et sont aussi faciles et rapides à retirer.

    Ce que je n'aime pas:

    Les Tabi:

    Ce sont des chaussettes montantes, jusqu'à la cheville, qui se porte avec des zori.

    Pourquoi je n'aime pas:

    Je trouve que cela fait un peu idiots puisque se serai comme portait des chaussettes avec des tongs et en plus ça a pas l'air très pratique.(Ce sont quand même leurs traditions et je donne juste mon avis, je comprends très bien que l'on soit attachés à sa tradition.).

    Voilà les filles, cet article est terminé. Dites-moi si vous êtes très déçu ou si, auc ontraire, il vous plaît! A très vite et surtout...

    SOYEZ CULTIVÉS MODE!!♥

     


    3 commentaires
  • DSCN1940DSCN1941DSCN1971DSCN1984DSCN1987DSCN1979Voilà un p'tit compte rendu parisien!!


    6 commentaires
  • Hello, aujourd'hui je vais vous parler d'une petite histoire de mode. Eh oui, la mode on pourrait coire que c'est juste les tendances de la dernière saison et tout ce qui suis... eh ben non, il faut être cultivée pour ne pas être démodée. Bon voilà l'histoire des escarpins:

    Définition d'un escarpin: les escarpins sont des chaussures de femmes à semelle mince avec ou SANS talons.Eh oui, les escarpins ne sont pas forcément des chaussures à talons!

    Les escarpins

    Les escarpins à talons allongent la silhouette. On paraît plus grande, plus fine, plus élancée. Les escarpins à talons vont très bien avec une jupe, une robe habillée, un jean slim, un pantalon jean...                              A éviter: les jupes longues.

    Histoire d'escarpins

    En France, c'est la reine Catherine de Médicis au XVIème siècle, qui a lancé la mode des talons. Le jour de son mariage, elle voulait être aussi grande que son mari! Les dames de la cour ont toutes voulu porter de telles chaussures. Les talons n'étaient pas très haut. Ils ne ressemblait pas à ceux qu'on porte aujourd'hui. Ils avaient une sorte de tige entre la semelle et le talon, pour qu'ils ne cassent. Sous LouisXIV, les hommes aussi portaient des talons. C'était la mode! Après la révolution française, en 1789, les talons sont devenus démodés. Tout le monde portaient des ballerines plates. Il a fallu attendre le XIXème siècle pour qu'ils reviennent à la mode. Les femmes richent en portaient, les paysans, eux, portaient des sabots. Avant 1950, on ne dépassait pas 5 cm de talons. A la moitié du XXème siècle, le talon aiguille haut et très fin à été inventé. Aujourd'hui, les talons aiguilles sont à la mode. Et ils peuvent atteindre 10 cm de haut!

    Voilà, alors n'hésitez pas à porter des talons et si vous avez peur pour vos chevilles prenez des escarpins plats:imagesCAG85LT357918_5[1] Les photos ci contre sont des escarpins plats, oui on pourrait penser que ce sont des ballerines mais la semelle est différentes en plus vous avez la tendance de l'été prochain.

    Voilà revenez quand vous voilà pour plus de chic et moins de toc et...

    smileyDevenez fashion comme personne

     AMUSEZ-VOUS BIEN!!!!!!


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique